Pourquoi privilégier l'urine par rapport au sang ?

Pourquoi privilégier l'urine par rapport au sang ?

L'urine et le sang sont deux fluides corporels différents qui peuvent fournir des informations précieuses sur l’état de forme ou de santé d’une personne, mais ils sont souvent analysés pour des raisons différentes en fonction des besoins.

L'urineLes analyses d'urine jouent un rôle crucial dans divers domaines de la santé, que ce soit pour diagnostiquer et traiter des maladies, examiner le fonctionnement des organes, détecter la consommation de stupéfiants, évaluer l'hydratation et le stress physique, ou encore confirmer une grossesse. En tant que reflet direct des substances présentes dans le sang, les urines offrent une mine d'informations sur notre état de santé. Cette capacité découle en grande partie de l'importance des reins dans le processus d'élimination, qui permet aux substances solubles dans l'eau ou rendues solubles par des réactions chimiques d'être excrétées dans l'urine.

 

Les analyses urinaires reposent principalement sur l'évaluation de la composition chimique de l'urine, incluant la détection de molécules telles que le sucre, les protéines, les cétones... De plus, les analyses d'urine permettent d'identifier la présence anormale de cellules (sang, globules blancs, cellules épithéliales...) et de micro-organismes (bactéries, levures...). La présence de ces éléments dans l'urine peut révéler divers problèmes de santé tels que le diabète, les infections urinaires, ainsi que des troubles hépatiques ou rénaux ; mais aussi révéler des informations importantes liées à l'impact de l'environnement sur le corps par exemple lors de la réalisation d'exercices physiques, l'exposition à des conditions environnementales spécifiques (altitude, chaleur/froid extrêmes...). L'examen de l'urine fournit également des indications sur la concentration de ces molécules, cellules et micro-organismes dissouts ainsi que leur degré de dilution dans l'urine, ce qui peut aider à évaluer, entre autre, la fonction rénale et le niveau d'hydratation du corps.

 

En ce qui concerne le prélèvement, l'urine est prélevé par le patient dans un récipient stérile, généralement à la maison ou dans un laboratoire. L'échantillon est ensuite envoyé au laboratoire pour analyse.

 

Le sang

a prise de sang, comme l'urine, permet notamment de détecter la consommation de stupéfiants, la présence d'anomalies dans le sang, d'améliorer l'entraînement et la récupération lors d'efforts physiques, de détecter certaines carences nutritionnelles, de diagnostiquer certaines maladies et d’évaluer le fonctionnement des organes.

 

 

L'analyse du sang comprend souvent une évaluation des composants sanguins tels que les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes, ainsi que des paramètres tels que l'hémoglobine, l'hématocrite et les indices érythrocytaires, ..., mais elle est aussi prescrite pour évaluer les niveaux de diverses substances biochimiques telles que le sucre, les lipides (cholestérol, triglycérides), les enzymes hépatiques (ALAT, ASAT), les marqueurs de la fonction rénale (urée, créatinine),... L'analyse aide donc à fournir des informations sur les métabolismes et les fonctions d'organes, et à diagnostiquer une large gamme de conditions médicales telles que les maladies cardiovasculaires, les maladies hépatiques, les maladies auto-immunes, les infections, les troubles hormonaux, les cancers, et bien d'autres. L'analyse du sang peut également inclure des tests immunitaires tels que la numération des lymphocytes, la mesure des anticorps spécifiques,... ce qui peut aider à diagnostiquer des troubles auto-immuns, des infections, ou encore des allergies. Elle aide aussi également à accompagner les athlètes dans leurs programmes d'entraînements et de nutrition afin de les aider à performer au maximum de leurs capacités. C’est le professionnel de santé qui détermine les analyses à réaliser en tenant compte de l’objectif alloué à la prise de sang.

 

 

La prise de sang se déroule le plus souvent dans un laboratoire spécialisé.

 

En résumé

L'analyse de l'urine se concentre principalement sur les composants et les caractéristiques du système urinaire, tandis que l'analyse du sang fournit une vue plus globale de la santé du corps, y compris des informations sur la circulation sanguine, les métabolismes et le système immunitaire. Les principales différences concernent :

  1. Informations spécifiques : L'urine et le sang fournissent des informations différentes sur l'état de santé d'une personne. Par exemple, l'analyse d'urine peut détecter la présence de certaines substances comme les protéines, les globules rouges, les bactéries ou les cellules anormales, qui peuvent indiquer des problèmes rénaux, urinaires ou autres., tandis que l'analyse de sang permet d'évaluer les niveaux de ces substances.

  2. Non invasif : La collecte d'échantillons d'urine est généralement moins invasive que la collecte d'échantillons de sang, ce qui la rend plus facile à réaliser pour les patients, moins stressante, moins douloureuse.

  3. Rapide : La collecte de l'urine se fait avec un minimum de préparation et peut s'inscrire facilement dans le quotidien contrairement à la prise de sang qui exige de se déplacer au laboratoire.

  4. Coût : Les analyses d'urine peuvent souvent être moins coûteuses que les analyses de sang, ce qui en fait une option plus économique pour certains tests de dépistage ou de suivi.

  5. Une ressource régulière à disposition : un adulte produit entre 1,5L et 2L d’urine par jour, ce qui correspond à 5-7 mictions par jour, soit un volume de 200 à 250mL/miction. Il est donc plus facile de réaliser un test urinaire qu'un test sanguin.

  6. Surveillance de la santé : Certaines maladies ou affections peuvent être plus facilement surveillées à travers l'analyse d'urine. Par exemple, les personnes atteintes de diabète peuvent surveiller leur glycémie à l'aide de bandelettes réactives spéciales pour l'urine. Il est également possible d'utiliser ces analyses pour faire un suivi personnel lors d'un programme d'entraînement physique (préparation à une compétition, optimisation de l'entraînement et de la récupération...) comme réaliser une suivi nutritionnel afin de mettre en évidence le régime alimentaire appliqué pour l'améliorer en fonction des besoins (pour un entraînement physique, lors de carence,...).

  7. Détection précoce : Dans certains cas, les substances ou les cellules présentes dans l'urine peuvent être un moyen de détection précoce des maladies ou des problèmes de santé notamment lors d’une faible quantité de molécules présentes dans le sang.

Cependant, il est important de noter que les analyses d'urine et de sang sont souvent complémentaires et peuvent être réalisées en parallèle pour obtenir une image plus complète de la santé ou l'état de forme d'une personne. Les décisions concernant les tests à effectuer dépendent souvent des symptômes du patient, des antécédents médicaux et des recommandations du médecin traitant.

 

Sources

Desgrandchamps F., "Uriner 10 fois par jour : normal ?", La revue du Praticien, 2020, https://www.larevuedupraticien.fr/article/uriner-10-fois-par-jour-normal

Fletcher J., "All blood tests", Medical News Today, 2020, https://www.medicalnewstoday.com/articles/blood-tests#what-to-expect

Retour au blog